jedemandedesinfos@monmarcheartisanal.fr

Nos métiers

Nos metiers

metiers

LE COUTELIER

Spécialiste des instruments tranchants, le coutelier fabrique des couteaux de luxe, des couteaux de table, mais aussi des couteaux de professionnels des métiers de bouche et d’abattage, des instruments de chirurgie, des rasoirs, des ciseaux, des outils de manucure, des sécateurs ou encore des cisailles. Le processus de fabrication fait la part belle à l’intervention humaine, au savoir-faire manuel, à l’œil expert de l’artisan. Le recours aux machines est limité : il est utilisé des outillages traditionnels en matière de forge, de gravure ou de polissage. Pour autant, le recours aux technologies modernes n’est pas exclu quand celles-ci s’allient au savoir-faire traditionnel pour améliorer la qualité des couteaux

LE MAROQUINIER

Spécialiste des instruments tranchants, le coutelier fabrique des couteaux de luxe, des couteaux de table, mais aussi des couteaux de professionnels des métiers de bouche et d’abattage, des instruments de chirurgie, des rasoirs, des ciseaux, des outils de manucure, des sécateurs ou encore des cisailles. Le processus de fabrication fait la part belle à l’intervention humaine, au savoir-faire manuel, à l’œil expert de l’artisan. Le recours aux machines est limité : il est utilisé des outillages traditionnels en matière de forge, de gravure ou de polissage. Pour autant, le recours aux technologies modernes n’est pas exclu quand celles-ci s’allient au savoir-faire traditionnel pour améliorer la qualité des couteaux

LE CERAMISTE

Le céramiste est un artisan créateur d’objets uniques ou en petite série : objets de décoration, objets utilitaires (poterie, vaisselle), carrelages ou tomettes. Il utilise de la terre cuite et du grès. Pour le céramiste à la main, parfois appelé potier, tout commence par le choix du matériau donc de la terre avec laquelle il va réaliser l’objet qu’il projette : argile, silice, grès. Le céramiste procède ensuite au tournage et au modelage. Il façonne la pâte argileuse, donne une forme définitive à la pièce avant de la faire sécher. Il passe alors aux opérations de finition. Il élimine les bavures, les coutures laissées par les moules à l’aide d’un grattoir ou d’une éponge. Il procède enfin à la cuisson puis à l’émaillage